Studiedag: "Wanneer dreigt een onderneming in moeilijkheden te geraken?
Retour au sommaire
blog

Sales versus customer relationship management

Les vendeurs ont tout intérêt à intégrer scrupuleusement leurs résultats dans votre système de customer relationship management. Vous pourrez ensuite, sur la base de leurs données, établir le profil de votre client idéal.

On sait que les collaborateurs commerciaux ne sont pas toujours soigneux quand il s'agit d'introduire leurs données de vente et de contact. C’est compréhensible. Leur boulot, c’est de vendre et ils ont tendance à considérer toutes les activités annexes comme des corvées administratives.

Pourtant, les expériences et informations  que les vendeurs acquièrent lors de leurs entretiens de vente sont idéales pour compléter votre customer relationship management (CRM). Leurs données peuvent en effet servir de base pour établir le profil des clients existants. Elles vous permettent de dresser le profil du client idéal et de délimiter précisément votre groupe cible. Vous pourrez alors attaquer le marché de manière plus ciblée, car vous approcherez de nouveaux prospects correspondant davantage à votre public cible. Vos vendeurs auront par conséquent de meilleurs prospects, et leurs ventes vont augmenter.

Voilà qui devrait les motiver à intégrer leur business intelligence dans le système de CRM, non ?

Le client idéal: des données insuffisantes?

Si certaines données manquent dans votre système CRM pour établir le profil du client idéal, vous pouvez faire appel à des données externes. Les data providers externes peuvent compléter votre base de données avec des informations concernant :

  • l’activité
  • la taille
  • la santé
  • les contacts
  • la région

Ces données vous aideront à élaborer le profil du prospect parfait. Et vos vendeurs en tireront immédiatement profit.

Publications similaires
Bulletin d'information

Abonnez-vous à la newsletter comme source d’inspiration avec...