Definitie van bedrijf
Retour au sommaire
blog

Définition de l’« entreprise » : un premier pas crucial

Tout le monde s’accorde à dire que dans notre société l’esprit d’entreprise est important. Mais qu’entend-on exactement par là et qu’est-ce que précisément qu’une « entreprise » ? Si nous voulons mener une politique économique performante, il est essentiel de s’entendre précisément sur les termes utilisés. Nous avançons donc une proposition de définition.  

Cinq amis musiciens souhaitent œuvrer pour le bien de leur quartier pendant leurs loisirs. Ainsi, ils fondent une ASBL avec pour objectif d’organiser chaque année un petit festival de musique local pour rassembler les habitants du quartier. Les recettes tirées de la vente des boissons serviront à payer les musiciens et les éventuels bénéfices à financer des investissements pour les éditions ultérieures.

Une initiative telle que nous venons de la décrire a sans conteste un effet positif sur la société. Elle est l’œuvre de cinq personnes entreprenantes : les cinq amis mèneront vraisemblablement leur projet avec le même professionnalisme et sens de l’entreprise qu’un « authentique » chef d’entreprise. Mais cet exemple sort de notre propos sur les « entreprises ». 

Les ASBL sont pourtant enregistrées à la Banque-Carrefour des entreprises, une base de données sur laquelle s’appuient le gouvernement et les organisations des classes moyennes pour déterminer leur politique. La BCE reprend également les organismes publics tels que les CPAS et même les fabriques d’église, qui eux aussi peuvent difficilement être qualifiés d’« entreprises ».

Termes vagues, politique erronée

Du chipotage ? Pas vraiment, non. Tant que le mot « entreprise » n’aura pas de définition précise, nous ne pourrons mener aucune politique ciblée et efficace pour stimuler l’entrepreneuriat dans notre pays. Si l’on ignore les enjeux précis des entreprises, il n’est pas possible de prendre les mesures appropriées lorsqu’une intervention s’impose.  

Reprenons notre exemple introductif : si nous voulons stimuler l’entrepreneuriat des ASBL, les subsides constituent une bonne solution. Mais si nous voulons encourager les jeunes à constituer eux-mêmes une entreprise, les mesures fiscales ou les projets d’accompagnement auront sans doute plus d’effet.

Propriétés spécifiques

Mais comment définir une entreprise, de manière précise et exhaustive ? Par exclusion. Une entreprise combine toujours quatre propriétés spécifiques :

  1. Création d’une plus-value : les entreprises participent activement à la vie économique et déploient des activités commerciales. 
  2. But lucratif : les ASBL et les organismes publics peuvent également déployer des activités commerciales et créer une plus-value pour l’économie. Mais les bénéfices éventuels sont tout au plus un moyen d’action, jamais un but en soi. Les organismes publics prestent des services qui ont une utilité publique et les ASBL ont une vocation sociale précise. Une entreprise a toujours la rentabilité comme finalité. 
  3. Risque d’entreprise : entreprendre, c’est toujours prendre des risques. Certains risques sont même propres aux entreprises. Ainsi, seule une entreprise peut faire faillite. Une association de copropriétaires (syndic d’un immeuble), une ASBL et un organisme public peuvent avoir des dettes mais ne peuvent pas tomber en faillite. 
  4. Initiative privée : les pouvoirs publics, tels que les zones de police et les ASBL comme les clubs de bridge ou les mouvements de jeunesse bénéficient rarement d’apport de fonds privés. En revanche, une entreprise, s’appuie toujours sur une initiative privée.

Sur la base de ces quatre critères, nous pouvons tracer une ligne claire entre les entités (entreprenantes) et les entreprises. Est-ce la seule définition correcte de ce qu’est une entreprise ? Je n’ose pas le prétendre. Mais c’est au moins un premier pas crucial. Pour poursuivre la discussion et savoir de qui nous parlons lorsque nous évoquons les principaux acteurs de notre croissance économique.

Cet article s’inscrit dans la série de publications tirées de l’étude récente « Évolutions dans le paysage des entreprises » d’Eric Van den Broele.

Lisez également « Ébauche de définition du monde des entreprises belges » (Tine Holvoet).

Publications similaires
Bulletin d'information

Abonnez-vous à la newsletter comme source d’inspiration avec...