Infographie comportement de paiement Q1 2014
Retour au sommaire
blog

Reverse factoring: l’huile du moteur de l’entreprise

Les banques ont trouvé une nouvelle source de revenus. La lenteur avec laquelle paient les entreprises, surtout les plus grandes et plus solvables, leur ouvre de nouvelles perspectives, comme le financement des factures en souffrance. Avec très peu de risque, parce que les banques financent surtout les factures approuvées : c’est le reverse factoring.

En Europe, près de 3% (€350 milliards) de factures sont comptabilisées comme irrécupérables. Plus de la moitié des entreprises européennes subit de graves conséquences du défaut de paiement ou du paiement tardif des clients. La moitié des entrepreneurs considère les factures en souffrance comme un obstacle pour la croissance future.

À l’autre bout de la chaîne se trouvent les financiers de l'économie : les banques, qui éprouvent parfois des difficultés à gérer des revenus. Elles doivent en effet renoncer à de nombreuses activités rentables avant la crise, comme la gestion de patrimoine et l'investment banking, et revenir au financement de la vie d'entreprise. Et ici, le reverse factoring entre en jeu.

Peu de demandes de financement

Les banques ont été critiquées par le monde des affaires parce qu’elles refusaient de prêter suffisamment de capital. Elles se sont défendues en arguant qu’elles voulaient bien financer les entreprises, mais que les demandes en ce sens étaient très réduites. La vérité se situe quelque part au milieu. Le monde bancaire a pourtant des possibilités à saisir, avec peu de risque : le financement des factures en souffrance ou le reverse factoring.

L’entreprise peut choisir de vendre ses factures à une société de factoring ou un organisme de crédit. Cette initiative concerne de plus en plus les banques : elles constituent une plate-forme basée sur la solvabilité de l’acheteur et l’approbation de la facture et font en sorte que chaque maillon de la chaîne soit payé plus tôt, ce qui fournit une impulsion supplémentaire à l’économie. Les entrepreneurs ne doivent plus attendre leur argent, osent investir plus tôt et satisfont leur besoin en capital.

Le reverse factoring est une magnifique source de revenus

Pour les banques, le reverse factoring est une belle source de revenus. Le financement des factures approuvées sur la base de la solvabilité d'un acheteur solide et disposant de capital implique peu de risques et les banques apprécient beaucoup les financements peu risqués. L’argent est là, mais elles ne sont pas prêtes à prendre des risques. De nombreuses banques ont mis en place une telle plate-forme ou sont occupées à le faire. Informez-vous. Elles peuvent donner un fameux coup de pouce à votre entreprise si celle-ci peut toucher son argent dans la semaine plutôt que dans deux mois.

Publications similaires
Bulletin d'information

Abonnez-vous à la newsletter comme source d’inspiration avec...