Comment limiter le risque de défaut de paiement ? 2/2
Retour au sommaire
blog

Crowdfunding: un financement supplémentaire pour les PME

De plus en plus d’entrepreneurs recourent au crowdfunding. En Belgique aussi. Le crowdfunding représente un canal de financement supplémentaire pour les petites et moyennes entreprises. Un potentiel intéressant à exploiter. Mais quelles sont les formes de crowdfunding existantes ? Et jusqu’à quel montant pouvez-vous financer de la sorte ?

2 types de crowdfunding

Le crowdfunding ou financement par le grand public est une initiative dans le cadre de laquelle un grand nombre de personnes fournissent des petits montants. Les épargnants investissent parce qu’ils voient des opportunités financières dans une entreprise ou parce que l'initiative leur tient à cœur.

Il y a deux catégories de crowdfunding :

  1. La première est celle des donations pures et simples. Les donateurs soutiennent ainsi une bonne cause sans demander de retour financier. Ils savent à l’avance qu'ils ne récupéreront pas leur mise.
  2. La seconde est celle avec une base économique. Dans ce type de crowdfunding, les financiers demandent un retour. Soit sous forme d'intérêts (dans le cas d’un prêt) soit sous forme de dividendes et de plus-values éventuelles (dans le cas d’une souscription à des actions).

Sans prospectus, maximum 300.000 euros

Il n’y a pas de limite pour la première catégorie. Lorsqu’il s'agit de donations pures et simples, le montant financé peut atteindre n’importe quelle somme.

La deuxième catégorie est limitée. Pour le crowdfunding économique, la limite est fixée à 300.000 euros.

En outre, l’apport par personne ne peut pas excéder 1.000 euros.

Les sociétés coopératives reconnues par le Conseil national de la coopération ont encore un peu plus de marge. Elles peuvent lever jusqu’à 5 millions d'euros. Après l’opération, personne ne peut cependant posséder pour plus de 5.000 euros d’actions dans l’entreprise.

Si ces limites sont dépassées, la levée d’argent relève de la législation relative à l'appel à l'épargne publique. Dans ce cas, un prospectus avec la description de l'entreprise et de l'opération de financement doit d'abord être établi. Et celui-ci doit être approuvé au préalable par la FSMA (l’Autorité des services et marchés financiers).

Comment financer intelligemment votre entreprise?

Publications similaires
Bulletin d'information

Abonnez-vous à la newsletter comme source d’inspiration avec...