Hoe gaat u om met nieuwe compliance- en frauderisico's in onzekere tijden?
Retour au sommaire
blog

S’adapter aux nouveaux risques de conformité et de fraude en des temps difficiles

Quand nous pensons à des perturbations, nous avons tendance à penser aux nouvelles technologies ou aux nouveaux modèles qui secouent les acteurs traditionnels dans un grand nombre de secteurs, mais pas à une pandémie comme celle de la COVID-19. Depuis que la crise du coronavirus nous a frappés de plein fouet, nous sommes entrés dans l’une des périodes les plus perturbées encore jamais vues. Cela a créé de nouvelles opportunités pour les entreprises, mais a en même temps fait apparaître de nouveaux risques. Il est clairement temps de s’adapter et de s’assurer que les fraudeurs et les blanchisseurs d’argent n’aient aucune chance !

Maintenant que les entreprises, ayant dû cesser leurs activités soudainement à cause de la COVID-19, se préparent à un redémarrage très prochainement, il est extrêmement important qu’elles soient conscientes des nouveaux risques auxquels elles vont être confrontées, des défis découlant à la fois de la conformité et de la détection des fraudes. Les temps ont changé et « revenir à la normale » ne se fera pas de sitôt, voire jamais. Ainsi, s’adapter à la nouvelle réalité n’est pas seulement nécessaire à court terme, mais également à plus long terme. Les événements récents ont montré que les entreprises ne doivent pas perdre de temps. Les fraudeurs et les blanchisseurs d’argent recherchent des opportunités et les saisiront si les entreprises ne s’adaptent pas.

Signaux d’alerte

La crise actuelle est fortement liée à une urgence sanitaire, dont les blanchisseurs d’argent et les fraudeurs tentent de profiter. Certains produits de santé, comme les masques faciaux et les tests de coronavirus, sont disponibles en nombre insuffisant, car la plupart d’entre eux sont fabriqués en Chine. Or, ce pays est entré en confinement après avoir été le premier à être touché par l’épidémie de virus. Les entreprises recherchent activement des subventions pour s’assurer de traverser cette période extrêmement difficile. Et certaines entreprises ont dû cesser leurs activités, comme les coiffeurs, les discothèques, les cafés et les restaurants. Il s’agit également des types d’entreprises qui viennent le plus souvent à l’esprit lorsque nous parlons de véhicules de blanchiment d’argent. 

Les blanchisseurs d’argent et les fraudeurs tentent de profiter de ces développements et cherchent de nouveaux domaines d’intérêt. Un exemple est la fourniture illégale de produits de santé rares ou contrefaits, une pratique contre laquelle la British Local Government Association a déjà mis en garde. Ou il peut y avoir des demandes d’indemnités salariales même s’il n’y a pas d’employés dans « l’entreprise » en question. Le passage à de nouveaux types d’entreprises comme véhicules de blanchiment d’argent est une autre tendance récente. L’Unité néerlandaise des finances et du renseignement a averti les particuliers et le secteur financier d’être sur le qui-vive et a partagé certains des signaux d’alarme qui pourraient indiquer que les fraudeurs et les blanchisseurs d’argent préparent quelque chose, tant au niveau privé qu’au niveau professionnel.  

Conformité et détection

La COVID-19 ouvre de nouvelles portes à la criminalité. C’est pourquoi non seulement les institutions financières, mais également les organisations non financières et les petites et moyennes entreprises (PME) doivent travailler sur leurs processus de conformité et de détection des fraudes. Elles doivent s’assurer de ne pas tomber dans les pièges tendus par les escrocs. Les entreprises prises au piège pourraient bien subir des pertes financières importantes et des dommages irréversibles à leur réputation, mais elles prouveront également qu’elles ne méritent pas leur licence d’exploitation. Il s’agit de conséquences que de nombreuses organisations ne peuvent se permettre, surtout de nos jours. Nous avons vu les réserves financières des entreprises saines partir en fumée en raison de la crise. Perdre une licence d’exploitation, se voir infliger une amende par les autorités et même subir des dommages à l’image de l’entreprise peut être fatal de nos jours. Pour être clair : il ne s’agit pas de limiter les dégâts, mais bien d’éviter ce genre de situations en premier lieu.

Nous pouvons imaginer que vous ne voulez pas engager de personnel supplémentaire, mais que vous voulez tout de même rester conforme et capable de détecter et d’identifier les criminels avant de faire affaire avec eux, non pas par le biais d’un processus de filtrage manuel et basé, la plupart du temps, sur votre intuition, mais par un processus automatisé et basé sur des données, qui vise non seulement vos relations au premier degré, mais aussi le réseau se cachant derrière elles.

Nous savons que la conformité et la détection des fraudes sont complexes : c’est pourquoi nous vous proposons notre Graydon Network incl. XSeptions. Avec cette solution, vous pouvez contrôler automatiquement vos clients, fournisseurs et prospects, ainsi que vos relations au second degré. En un seul clic ! Nous avons également des signaux d’alerte pour vous avertir lorsque nous pensons que quelque chose n’est pas normal. Vous pouvez choisir ceux qui sont les plus importants pour vous et votre entreprise. En attendant, vous pouvez vous concentrer pleinement sur votre entreprise.

Vous souhaitez en savoir plus sur nos solutions en matière de risques et rester à l’écart des fraudes commerciales ? Alors, faites-nous part de votre intérêt ici.

Téléchargez aussi:

Sachez qui sont les relations au second degré de vos clients et fournisseurs

Publications similaires
Bulletin d'information

Abonnez-vous à la newsletter comme source d’inspiration avec...