Des sources inestimables d'informations pour le secteur du leasing
Retour au sommaire
blog

Des sources inestimables d'informations pour le secteur du leasing

Le traitement et l’analyse des données sont essentiels dans tous les secteurs. Le secteur du leasing également dispose d’une quantité considérable de données pouvant être analysées. Bart Claes, Director SME & Private Lease chez LeasePlan : « Les possibilités sont infinies. De nos jours, les véhicules capturent une quantité incroyable d’informations. Il va de soi que grâce à celles-ci, nous continuerons à faire des découvertes et tirer des conclusions étonnantes. »

Comme pour bon nombre d’autres entreprises, les données de LeasePlan sont encore fort dispersées.

« Mais nous comprenons bien l’importance des données et nous travaillons dur pour les structurer et les connecter, » déclare Bart Claes, Director SME & Private Lease. « Le département des finances dispose de ses propres données, tout comme le département commercial et le département des opérations. Notre département des ventes traite également des données chiffrées pouvant potentiellement fournir des informations cruciales. LeasePlan Belgique dispose de près de 50 000 véhicules sur le terrain. Tous les entretiens et changements de pneus doivent pouvoir fournir des informations qui seront extrêmement intéressantes une fois analysées. »

« L'importance de ce que l’on appelle le big data ne fait qu’augmenter. Je pense que les possibilités sont illimitées. À cet égard, je m’attends encore à des découvertes et des constatations très surprenantes. Cela n’a rien d’étonnant lorsque l'on sait la quantité de données qui sont stockées dans les voitures aujourd'hui. » 

L' organisation professionnelle Renta

LeasePlan effectue déjà différentes analyses de données dans le but de tirer des informations stratégiques. Pour ce faire, elle a entre autres recours à différentes sources de données.

« Renta, notre organisation professionnelle, dispose d'un véritable trésor d’informations. Elle analyse ainsi les parts de marché ou réalise des projections. Cela nous permet par exemple d’avoir un aperçu de la croissance dans le secteur. Il ne fait aucun doute que Renta est une source essentielle d'informations, défendant par la même occasion les intérêts du secteur. Les directeurs généraux de toutes les sociétés de leasing font partie du groupement d'intérêts. Il serait donc faux de prétendre que l’un d’entre eux s’en est attribué la direction. »

Febiac

« Notre deuxième source de données est Febiac, la fédération pour l’industrie automobile. Febiac dispose également d’un grand nombre de données qu’elle commercialise. Elle achète par exemple toutes les données concernant les immatriculations à la DIV. Cela nous permet de répondre à de nombreuses questions. Quel pourcentage des immatriculations concerne des véhicules de leasing, par exemple ? Quelle est la répartition sociétés-particuliers ? Toutes les données relatives aux modèles et à la motorisation peuvent également être obtenues de cette manière. Qu’en est-il de la répartition diesel-essence-hybride-électrique ? Qui achète quel véhicule ? Voilà toutes sortes d'informations très intéressantes permettant de savoir quelles offres LeasePlan doit favoriser. »

Une interprétation prudente

Bart Claes insiste sur l’importance de ne pas tirer de conclusions hâtives.

« Vous devez observer ces données avec des lunettes adaptées. Les pics n’ont pas toujours la signification à laquelle on pourrait s’attendre. Il peut arriver que le nombre d'immatriculations d'un modèle présente subitement un pic parce que la Wit-Gele Kruis en a immatriculé quelques milliers cette année-là. Cela ne signifie pas pour autant que la popularité de ce modèle en particulier a fortement augmenté et qu'il faut tout à coup aller l’acheter. »  

« Sur base de toutes ces données, nous pouvons également comparer notre propre croissance avec l’évolution du marché global. Nous pouvons découvrir que l’immatriculation chez le particulier ou l’indépendant est en train de devenir plus intéressante à son nom propre. Nous tentons de suivre continuellement ce genre d’évolutions. »

Les données de Graydon

Parallèlement, LeasePlan fait également faire des analyses par Graydon.

« Il peut notamment être intéressant pour nous de connaître le taux de survie de certains secteurs. Nous analysons également les prévisions de l’agence de planification économique. La croissance estimée du PIB est par exemple un indicateur permettant de justifier notre propre croissance de marché. Un PIB croissant signifie que les entreprises s’en sortent mieux dans la globalité. La manière dont le secteur de l’intérim évolue peut également nous apporter des informations précieuses. Les entreprises qui sont en croissance font en effet d’abord appel à des travailleurs intérimaires. Ainsi, nous pouvons observer l’évolution de l’économie globale tant au niveau micro que macro. C’est le département Market Intelligence qui s’intéresse de près à ces informations. »

Transformer les risques en opportunités

Graydon est aujourd'hui bien ancrée dans le secteur du leasing et prévoit un certain nombre d’acteurs dans le but d'obtenir des connaissances supplémentaires.

« Febiac fournit pas mal de matériel d’étude intéressant, mais nous pouvons le convertir au niveau de l’entreprise, » ajoute Jens Verboven, Industry Expert. « Nous savons donc quelles entreprises ont acheté ou mis en leasing des véhicules et à quel moment. Graydon est peut-être le numéro un du marché depuis des années en matière de prise de risques, mais ces informations offrent également énormément d'opportunités si l’on y associe par exemple le score de croissance. »

« Au sein d'un portefeuille de clients existant, nous pouvons déterminer assez précisément quelles entreprises vont évoluer dans le courant des 12 prochains mois. Tant au niveau économique qu’au niveau du personnel. Plus de personnel implique également plus de chances d’avoir des véhicules supplémentaires. D’autant plus que nous pouvons vérifier si ces véhicules sont réellement nécessaires. Un secteur peut ainsi être plus accessible aux véhicules de leasing qu’un autre. »

« Ces dernières années, de plus en plus d’entreprises sont d’ailleurs passées de l’achat d’un véhicule à une solution de leasing, aujourd'hui plus avantageuse. Graydon est en mesure d’identifier le potentiel du parc automobile belge dans son ensemble. Sur la base de l’immatriculation des voitures propres – achat ou leasing – nous pouvons repérer le moment où le parc automobile doit être remplacé. L'occasion idéale alors pour la société de leasing de se mettre en contact. »

Fraude

Les sociétés de leasing sont également intéressées par la prévention contre la fraude.

« Il s’agit d'un phénomène qui se produit depuis plusieurs années déjà, » poursuit Jens Verboven. « Des entrepreneurs malhonnêtes instaurent de façon consciente et préméditée toutes sortes d’étapes avant de conclure un contrat de leasing, avec pour seul objectif de voler le véhicule. Ils concluent un accord, puis l’entreprise cesse ses activités ou fait faillite et le véhicule disparaît. Ce genre de situation engendre des millions de pertes chaque année. »

« Mais nous avons entre-temps déterminé plusieurs indicateurs permettant de déceler le risque de transactions frauduleuses. Nous avons un bel aperçu de l’historique d'une entreprise ainsi que des informations sur ses dirigeants et mandataires, ainsi que son réseau diffus, ce qui permet aux sociétés de leasing de faire de réels progrès. Car nous leur fournissons également des indicateurs descriptifs permettant de déceler lorsque le risque de fraude augmente. La société peut alors davantage se pencher sur les cas en question. »

Téléchargez aussi la fiche sectorielle:

 

 
Publications similaires
Bulletin d'information

Abonnez-vous à la newsletter comme source d’inspiration avec...