Leasingsector zet in op car-as-a-service
Retour au sommaire
blog

Le secteur du leasing mise sur le car-as-a-service

Le marché du leasing de véhicules motorisés n’échappe pas aux évolutions sociétales. « Nous passons maintenant d'une société de leasing traditionnelle au principe de car-as-a-service », déclare Bart Claes, Director SME & Private Lease chez LeasePlan. 

LeasePlan est spécialisé dans la gestion de parcs automobiles dans le monde entier. Le secteur du leasing est actuellement en pleine mutation, sous l'impulsion des changements sociétaux dans le domaine de la mobilité.

« Au lieu d'offrir des contrats de leasing traditionnels, nous nous concentrons maintenant sur les solutions de mobilité », déclare Bart Claes. « Ce que nous voulons, c'est le principe du car-as-a-service. »

« La voiture ne va pas disparaître. Les gens apprécient les voitures et l'industrie automobile a un impact énorme sur le produit intérieur brut. En bref, il serait complètement absurde d'interdire les voitures d’ici peu de temps. Cela n’empêche pas de remarquer une évolution dans le secteur des voitures autonomes. Cela va si loin que je me demande même si mes enfants - encore des bébés pour le moment - auront encore besoin de passer leur permis de conduire. Je ne peux pas exclure que cela ne soit plus nécessaire dans 15 ans. »

« Il suffira d’appeler une voiture depuis une application. Nous n’en sommes plus si loin. Il suffit de regarder les États-Unis, où les voitures roulent aujourd'hui entièrement sans conducteur. L’Europe est un peu plus lente à cet égard. Mais une fois que les choses auront changé, avoir un permis de conduire ne sera plus qu’un accessoire sympathique. »

Impact économique

« J'admets volontiers que la conduite autonome comporte actuellement encore des dangers. Mais les changements ont également un impact majeur sur toute une série de secteurs connexes. Sachez que le secteur des assurances gagne pas mal d’argent avec les polices de responsabilité civile, les assurances tous risques, etc. Une voiture connectée, sans conducteur, ne peut pas avoir d'accident. Les entreprises de carrosserie seront également touchées. »

« En principe, cela signifie qu'une assurance tous risques ne sera plus nécessaire. Et une police d’assurance responsabilité civile ne coûtera peut-être plus que 50 euros au lieu de 500 euros. Et elle s’appliquera aux conducteurs qui, pour ainsi dire, auront le malheur d’écraser un chat. En outre, cela signifie également la fin du secteur des taxis. Le modèle commercial des services de courrier sera également soumis à des pressions. En conclusion, de nombreux secteurs subiront un impact énorme de la décision d'autoriser la conduite autonome. L’expérience utilisateur promet d’être fantastique, mais l’impact global sur l’économie sera tout sauf minime. »

« Une fois, j’ai lu le conseil suivant dans un article : acheter un ancien aérodrome ou le terrain d’une ancienne usine, remplissez un hangar de voitures et attendez vingt ans. Ensuite, sortez-les pour les personnes qui voudront faire un tour sur ce terrain. À ce moment-là, conduire une voiture vous-même sera tout aussi sensationnel et unique qu'une visite dans un parc d'attractions. »

Propre voiture

« Laissez-moi aller un peu plus loin et vous demander si nous posséderons encore une voiture à l'avenir ? On peut demander si cela sera vraiment encore nécessaire. Aujourd'hui, ma voiture est immobile 90 % du temps. »

Regardez le succès des systèmes de voitures partagées dans une ville comme Anvers. Ici et là, des voitures sont mises à la disposition de ceux qui en ont besoin. Il est vrai que lors de la phase initiale, certaines entreprises se sont plantées, mais cela a été payant. En dehors de cela, c'est un concept qui fonctionne très bien. Pouvoir déverrouiller une voiture partagée via une application lorsque l'utilisateur en a besoin. Cela peut être aussi simple que cela. Alors pourquoi posséder une voiture ? »

« Certains prétendent qu'une telle voiture partagée coûte cher. Mais combien coûte une voiture privée à un particulier ? Une course en taxi peut aussi coûter quelques dizaines d'euros. Mais vous pouvez aussi choisir de faire ce trajet dans une voiture partagée. Quelle solution sera selon vous la moins chère ? »

Téléchargez aussi la fiche sectorielle

Graydon Sector Insights: location et location-bail de véhicules automobiles

Publications similaires
Bulletin d'information

Abonnez-vous à la newsletter comme source d’inspiration avec...