Une bonne réputation est la clé du succès
Retour au sommaire
blog

Une bonne réputation est la clé du succès

Une bonne réputation est l'un des biens les plus précieux d'une entreprise florissante. Que vous ayez une entreprise B2B ou B2C, la solidité de votre marque est déterminante. Pourtant, les entreprises éprouvent de plus en plus de difficultés à gérer leur réputation, notamment à cause de l'arrivée de l'internet et des médias sociaux.

L’environnement impose des attentes élevées aux entreprises. Elles doivent satisfaire à des conditions strictes imposées par le public, les autorités, la législation et la règlementation, et des collaborateurs de plus en plus adultes. Un faux pas peut entamer la valeur de marque d'une organisation.

Dans ‘Management financier’, 92% des entreprises signalent qu’elles éprouvent plus de difficultés à maîtriser les risques de réputation que les risques traditionnels, plus tangibles. Quatre entreprises sur cinq estiment que leur image est leur bien le plus précieux.  

Les entreprises ayant une bonne réputation prestent mieux

Votre entreprise doit réaliser un bénéfice, c'est évident. Mais mieux vaut parfois perdre de l'argent qu'une bonne réputation. Celle-ci donne en effet un droit d'existence à votre organisation. Les entreprises ayant une bonne réputation prestent mieux que la moyenne sur le marché. Avec une image positive, tout est beaucoup plus facile. Les organisations ayant une bonne réputation trouvent plus facilement des nouveaux collaborateurs, clients et investisseurs. Et les gardent satisfaits beaucoup plus longtemps. Voilà qui en dit long sur l'importance d'une bonne réputation. Mais cette ‘bonne réputation’ ne peut s’acheter nulle part. Vous devez la mériter. Par exemple en fournissant un service parfait ou en commercialisant d'excellents produits.

La politique de Governance, Risk & Compliance veille sur la réputation

Pour veiller sur votre bonne réputation, vous avez besoin d’une politique concrète de Governance, Risk & Compliance (GRC). Vous ne souhaitez pas que votre organisation soit associée à des clients ou fournisseurs fraudeurs, à des scandales de blanchiment ou à la corruption. Les contrôles à cet égard sont de plus en plus stricts. Vous imaginez votre entreprise en première page du journal, en gros titres : FRAUDE CHEZ [nom de votre entreprise] ? Vous devez donc prendre des mesures pour éviter cela.

Ancrer la politique de GRC dans vos processus d’entreprise

Le concept de GRC est ancré dans la vie des entreprises à présent. L’étape suivante consiste à faire en sorte que la politique GRC soit effectivement intégrée dans les processus d'entreprise. Vous économiserez ainsi des coûts à terme et aurez une vision complète des risques. Vous pourrez aussi intervenir de manière adéquate et ponctuelle quand un événement risque de compromettre votre réputation. Cette pratique aide aussi les organisations à améliorer leurs prestations, ce qui se traduit à son tour par une bonne gestion et une réputation solide.

Asseoir sa réputation en travaillant de manière transparente

Acquérir une réputation prend  beaucoup de temps. Mais il en faut très peu pour la ruiner. Pour que votre réputation corresponde aux attentes générales, il devient de plus en plus important d'être transparent dans les affaires. Sachez avec qui vous travaillez, mais soyez ouvert de votre côté aussi. Une bonne politique de compliance est essentielle à cet égard. Les clients, fournisseurs et partenaires font partie de votre entreprise. Si vous faites des affaires avec un escroc, le marché vous considérera vous-même comme n'étant pas catholique non plus.

Mon conseil : Sachez avec qui vous faires des affaires. Sachez qui sont vos fournisseurs. Élaborez une bonne politique GRC, intégrez-la dans vos processus d’entreprise et évitez ainsi que la bonne réputation que vous avez acquise ne soit salie dans les médias.

Les entreprises transparentes ont davantage de valeur

Publications similaires
Bulletin d'information

Abonnez-vous à la newsletter comme source d’inspiration avec...