La force des accords de paiement concrets
Retour au sommaire
blog

Solvabilité : 4 facteurs que votre banque prend en compte

Un bon score de solvabilité offre de nombreux avantages. Si c’est votre cas, vous payerez à votre banque un intérêt inférieur à celui que doivent payer les entreprises ayant un mauvais score de solvabilité. Un bon score vous permet aussi d'acquérir plus facilement des nouveaux moyens. Les autres entreprises seront également plus enclines à travailler avec vous. Quels facteurs étudie votre banque pour déterminer votre solvabilité. 

Chaque banque applique sa propre méthode pour déterminer votre solvabilité, mais en général, les financiers tiennent compte des quatre facteurs suivants :

  1. Qui êtes-vous en tant qu’entrepreneur ?
  2. Le montant que vous envisagez de rembourser est-il réaliste ? 
  3. Avez-vous suffisamment de fonds propres ?
  4. Y a-t-il suffisamment de nantissement (garantie) ? 

1. Qui est l’entrepreneur ?

La banque va aller fouiller dans votre passé d'entrepreneur et de personne privée. Êtes-vous signalé à la Centrale des crédits aux particuliers ? Avez-vous déjà fait faillite précédemment ? Avez-vous toujours payé à temps votre hypothèque ? Elle va également examiner votre motivation d'entrepreneur. Le principal aspect de l'évaluation est la confiance qu'a la banque dans l'entrepreneur et l'entreprise. Comment l’entrepreneur réagit-il aux revers ? Est-il capable de réaliser effectivement les plans ?

2. Pouvez-vous payer ?

Cet aspect concerne plus l’objectif du financement. Vos demandes de financement et objectifs sont-ils réalistes ? Allez-vous générer suffisamment de revenus pour rembourser chaque mois le principal et les intérêts ? La banque effectuera donc une analyse de vos plans dans une perspective de l’économie de l’entreprise. Pour un financier, il n'est pas toujours facile d'évaluer si vos plans ont des chances de réussite. C’est pourquoi il examinera surtout les scénarios négatifs.

3. Avez-vous suffisamment de fonds propres ? 

L’un des facteurs qui empêche une évaluation plus positive, des PME notamment, est la rétention des profits. Les financiers exigent généralement qu’une grande partie du bénéfice reste dans l’entreprise. Celle-ci gagne ainsi en solvabilité et dispose d'une réserve en cas de passage difficile. Un apport de l’entrepreneur est souvent exigé aussi lors de la demande d’un nouveau prêt. Les entrepreneurs qui débutent apportent souvent l’argent de la famille, d’amis et de connaissances, qui forme alors la base d'un prêt complémentaire.

4. Y a-t-il un nantissement suffisant ? 

On peut dire, plus ou moins dans la même perspective, surtout en cette époque, qu’un nantissement et des garanties suffisants sont très importants. Les nouvelles formes de financement comme le crowdfunding ou crowdfinancing, sont basées sur le prêt de fonds à risque. La banque veut un nantissement suffisant, pour la simple raison qu’elle souhaite encourir moins de risque. Ce qui se traduit aussi par de meilleures conditions de financement, quand le nantissement est suffisant. La banque réclamera alors un supplément plus réduit pour le risque. 

Bref, retenez que votre banque – ou votre financier – ne regarde pas seulement votre plan, mais aussi la personne qui réalisera le plan. Votre solvabilité dépend en grande partie de vous.

Vous désirez en savoir plus sur le financement de votre entreprise ? Alors, téléchargez gratuitement notre e-book sur le financement alternatif.

Comment financer intelligemment votre entreprise ?

Publications similaires
Bulletin d'information

Abonnez-vous à la newsletter comme source d’inspiration avec...